En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visite et de vous proposer des produits et services susceptibles de vous intéresser. En savoir plus
Accepter
Refuser

SUIVEZ-NOUS

Est-ce à dire que vous misez tout sur la digitalisation ?

Non, il faut du digital mais il faut aussi des coachs financiers en agence capables d’appréhender les projets de nos clients de manière globale. Nous continuerons à nous appuyer sur notre réseau d’agences physiques.

Arkéa avait prévu de faire voter ses administrateurs cet automne sur son projet d’indépendance mais ce vote n’a pas encore eu lieu. Pourquoi ce retard ?

C’est un projet de plusieurs années. Il faut accepter l’idée qu’il puisse connaître quelques semaines de décalage. Mais les travaux avancent et nous travaillons en bonne harmonie avec les régulateurs. Cependant, il reste des choses à creuser et des demandes d’éléments complémentaires nous sont faites. Ce n’est pas un drame en tant que tel. Quand nous aurons un dossier complet, d’une qualité irréprochable à 100 % nous le soumettrons au vote des caisses locales.

 

Frédérique Le Gall

(Reproduction avec autorisation du Télégramme, le 13/12/2018)